Décides de porter ton focus sur 2 choses pour sauver ta boite.

 

Crise ou pas crise, ces 2 choses devrait hanter les nuits de tout chef d’entreprise.

 

Tu le sais, je ne cesse de le dire : tu as encore le temps de ne pas perdre ton temps.

Prépares-toi !

 

Après l’obsession de réduire les coûts, de les suivre ligne par ligne, d’avoir pris le temps d’écouter ton comptable, les 2 seules choses qui va te permettre de sauver ta boite sont les plus difficiles à faire.

Tu le sais, si ton ratio endettement / rentrées augmente à vitesse grand V, tu ne pourras pas passer le cap, ou avec tourmentes.

Tout va dépendre de ton courage, de ta vitesse à prendre la ou les bonnes décisions.

 

On y a va direct, pas de jargon !

L’urgence est de faire de l’argent !

 

Tu vas être seul ! Tu vas avoir besoin d’énormément d’énergie pour atteindre ta cible.

Tu vas devoir t’entourer d’une, au maximum 2 personnes de confiance et dans le même mental que toi.

 

Costume de Survivor.

 

Je ne suis pas là pour te faire peur, tu n’as pas besoin de moi :

Soyons simplement franc et réaliste.

Tout ce qui est en train de se passer, les reports, les aides, le chômage partiel, les formations à 100 %, il va falloir le payer.

Et ça se fera sur plusieurs années.

Ils annoncent MOINS 8 % de PIB !

 

Je ne comprenais déjà pas avant, alors là c’est tellement énorme que je ne peux pas concevoir !

 

Donc revenons à ce que tu sais faire, sur ce que tu peux contrôler.

 

En période de crise, particulièrement, mais ces principes s’appliquent aussi au titre de la « bonne gestion » quand tout va bien…

 

Evidemment, le dire c’est mieux, le respect des règles légales est un préalable qui te permettra de gagner du temps et de l’argent.

 

STP, ne te cache pas derrière des contraintes légales.

Elles ne peuvent être une excuse à ce que tu fasses ton job : DECIDER , faire un choix entre 2 propositions.

 

Si ton endettement devient de plus en plus problématique, la seule chose à faire est de réduire ta masse salariale.

Oui ça va être dur, voire violant.

Le sujet ici n’est pas de discuter de l’opportunité de faire des licenciements de moins de 9, de plus de 10 et moins de 99 ou de rupture collective.

C’est tout aussi coûteux !

Seul ton contexte te permettra de choisir la meilleure stratégie «  juridique ».

 

Sois sûr d’une chose, quel que soit la stratégie que tu vas choisir, cela va prendre du temps, et de l’argent.

L’idéal à mon sens est de conduire tout cela de manière continue.

Tu vas être sur le fil du rasoir pendant des mois.

 

Chaque jour, tu vas avoir des surprises «  humaines », des retournements de situation, y compris de tes directeurs, managers, salariés et représentants du personnel.

Les délégués syndicaux, eux, vont faire leur job.

 

Ces situations vont accaparer tout ton temps, ton argent et surtout toute ton énergie pendant des semaines.

 

Et tes clients ?

Comme toi, naviguent à vue, ne communiquent pas, se préparent pour certains.

Pendant ce temps, le business file.

File aux concurrents.

Ou va disparaître.

 

C’est la deuxièmes solution sur laquelle tu dois te concentrer : sur ce que tu sais faire.

Soit en le développant, soit en le réinventant.

Parce que la période est complètement inédite !

Tout le monde, tous les secteurs, toute la planète sont concernés.

Les cartes sont en train de se rebattre.

 

Donc la solution pour sortir de là ?

Faire les choses nécessaires et appropriées jusqu’au bout, quel que soit le prix à payer.

Prendre du recul et te concentrer sur ton business, l’améliorer.

Oui cela peut paraître dingue, ce que je raconte…

Seuls ceux qui auront su passer les crises, resteront.

Il va donc y avoir des opportunités !

 

Comment faire ?

Si tu fais partie de ces chefs d’entreprise qui iront jusqu’au bout quoiqu’il arrive, tu peux me contacter pour envisager ta stratégie sur mesure.

Ou répondre à ce mail.

Pour les autres, je n’ai manifestement pas le temps. Je mets tout en œuvre pour ceux qui veulent passer la crise, créer de la valeur et participer au redéploiement de l’emploi de leurs salariés, puis recruter quand la visibilité sera là.

Nous devons être créatifs dans le risque maximum tout en assurant la sécurité, la pérennité !

Pour recevoir ces conseils qui pourraient littéralement sauver votre entreprise,
Entrez votre meilleure adresse email ci-dessous :

En soumettant ce formulaire, j'accepte que mes informations soient utilisées uniquement dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler.
En soumettant ce formulaire, j\'accepte que mes informations soient utilisées uniquement dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale personnalisée qui peut en découler. Vos informations sont enregistrées dans un fichier informatisé conformément à notre Politique de confidentialité. Vous pouvez bien sûr vous désinscrire d’un simple clic si vous jugiez qu’ils ne vous étaient pas utiles.