Diriger une entreprise, le meilleur moyen de devenir riche.

 

Le débat est lancé.

Nous ne nous lancerons pas dans les statistiques, non plus.

Certaines entreprises affichent des milliards de CA, d’autres déposent le bilan.

Qu’est-ce que cela veut dire ?

Pour moi rien ou presque.

Certaines auront les moyens de complexifier, de rendre leur organisation illisible, d’autres auront la stratégie de baisser les bras ou échouer devant l’inaptitude à s’adapter aux événements qui arrivent de partout et de plus en plus vite.

Bien sur, nous pourrions parler de rentabilité.

 

Bof 🙂

C’est un principe, une règle vitale : une entreprise doit faire de l’argent.

C’est son essence, sa définition ( y compris légale :))

 

Où est le problème ?

  • Le personnel et le recrutement ?
  • Les matières premières, achats, fournisseurs qui augmentent sans cesse leurs prix ?
  • Les clients de plus en plus exigeant ( normal ?) et qui exigent des baisses de prix ?
  • Les délégués syndicaux, le personnel, qui souhaitent une augmentation chaque année ?
  • ….

 

Avec tout cela, certaines entreprises font de l’argent, d’autres non.

 

Et le dirigeant, le chef d’entreprise, les cadres, gagnent-ils vraiment de l’argent ?

Gagnent-ils autant d’argent que le temps passé à penser à leur entreprise ?

 

L’erreur n’est-elle pas dans l’angle pris pour aborder les dossiers, les projets ?

 

La tête dans le guidon, ou sous l’eau, l’urgence est de prioriser l’urgence.

 

Ouf, un truc de régler, une question technique, une astuce réglementaire, report de telle ou telle réclamation d’un salarié, d’un délégué.

Si l’attitude ne change pas, je l’envoie vérifier que l’herbe est plus verte ailleurs…

 

Je m’isole, je ne communique presque plus, il ne faut pas trop en dire…

« pour vivre heureux, vivons caché »

Je me concentre sur mes objectifs de ventes, d’investissements et cela va passer…

 

« TOUT CE QUE L’ON FUIT, NOUS RATTRAPE »

 

Focus sur le CA, il se maintient, il augmente chaque année.

Les problèmes arrivent :

  • le personnel, quelques licenciements ou négociations avec ceux qui ne veulent pas suivre, quelques prud’hommes parce que les dossiers sont mal préparés. C’est le prix à payer !
  • L’absentéisme, les accidents de travail, maladie professionnelle, l’augmentation de l’effectif et du coût de l’intérim,
  • la surenchère des demandes d’augmentation de salaire, les démissions… les problèmes qualités , la hausse des réclamations clients, l’évolution de votre marché, de nouvelles lois ou règles réglementaires .

Et la désorganisation s’installe.

Rentabilité : wouah !

Les scenarii  » catastophes » s’installent.

La communication négative

La démotivation

Vous pensez partir, vendre…. lâcher.

« Vous ne pouvez être accusé de responsable de tous les maux de la terre? »

 

Et si votre vision, votre angle de vision pouvait être autrement ?

Et si votre intention était de  » faire de l’argent » ?

Et si vous endossiez l’habit d’investisseur au lieu de celui de gestionnaire ?

Et vous décidiez de rejoindre les entreprises et dirigeants qui gagnent de l’argent ?

ET si rejoindre un cercle de dirigeants, fermé et confidentiel, vous permettez d’accéder aux mentors dont vous ne soupçonniez pas l’existence, pour atteindre un ROI plus qu’espéré ?

 

Intrigué, intéressé ?

Répondez par retour de mail, ou prenez rdv sur les créneaux pour envisager votre candidature

 

PS neuroscientifique : Question pour votre cerveau : voulez vous être acteur de votre vie ou la subir ?