Réflexion stratégique : le malheur des uns peut faire le bonheur des autres

 

Depuis tous les temps, lorsqu’une crise survient,

certains disparaissent, d’autres résistent et d’autres fleurissent…

 

L’homme est « fabriqué » pour s’adapter.

 

Le chef d’entreprise le sait bien, c’est son quotidien.

 

La clé c’est obtenir l’information ?

La clé, c’est la créativité…l’adaptation.

 

En situation de « crise », 2 choses sont essentielles, pour ne pas dire vitales :

  • maîtriser l’information et la communication
  • être présent, tenir la barre

 

Quand il y a un pilote dans l’avion, les passagers suivent…

 

Je fais une diet médiatique le plus souvent, pour justement ne pas me faire anesthésier mes neurones.

 

Face à ce vent de panique, pour ne pas dire psychose, il faut suivre le mouvement de la communication  » j’ai des obligations légales d’information, j’ai des obligations de préserver la santé physique et mentale de mes salariés ».

 

Nous sommes inondés de notes de nos syndicats professionnels, de directives des ministères du travail, de la santé…

 

Nous communiquons les liens d’informations,

Nous respectons et faisons respecter les règles de précaution, de prévention.

 

Nous nous demandons si tout « ce battage » est approprié ?

Jusqu’au moment où nous  nous demandons si cela ne n’est pas plus important..

Si on nous cache quelque chose ?

Surtout quand la décision est prise de FERMER un pays.

Plus rien ne passe !

 

D’un coup, des appels téléphoniques, des mails de clients, de fournisseurs, de prospects qui vous trouver trop cher vous sollicitent.

 

Oh , je vais devoir m’organiser « autrement », faire des heures sup avec du personnel qui peut s’absenter ?

Avec un risque de confinement si un de mes salariés est atteint ?

 

A ce moment, dans les cas avec mes clients, les événements deviennent nos contraintes, nos opportunités.

 

On pose le cadre.

1ere action : la communication : réunion des partenaires sociaux en extraordinaire.

Nous imaginons ensemble ( presque) toutes les actions qui pourraient être mises en place en intelligence.

Respect des mesures  sanitaires, cela nous permet de faire ou faire faire un grand nettoyage des postes de travail, faire intervenir des entreprises du secteur protégé,

cela nous permet de « recadrer » les temps et zones de pauses » et changer les habitudes par d’autres « plus saines ….:)

 

2eme action : la stratégie d’organisation.

Evaluer la trésorerie pour assurer le paiement des rémunérations, évaluer les délais de report de paiement de certains fournisseurs, de cotisations ..

Evaluer les congés posés par les salariés, envisager le changement de date en cas de quatorzaine,

Evaluer l’action de chômage partiel, ses options de  financement

Saisir l’opportunité d’actions de formation

Evaluer la modification des horaires, l’organisation du temps de travail pour permettre le fonctionnement de l’entreprise,

permettre de répondre à de nouvelles demandes….

 

Dans toutes les crises, des opportunités surgissent.

Ces opportunités peuvent donner du sens aux salariés, donner un objectif tout en préservant le risque de santé.

 

Vous êtes dans cette situation et vous voulez en savoir plus, prenez 30 minutes de votre temps pour valider vos pistes.

Ou envoyez votre question par retour de mail, j’y répondrai personnellement