fbpx

Il veut partir et avoir le pole emploi

Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai entendu cette phrase….

Retourner dans sa région et retrouver sa famille.

Quitter sa banlieue et aller vivre au bord de la mer.

Fatigué, proche de la retraite , profiter pour faire quelque chose avec son conjoint, sa famille.

On m’ a même demandé comment s’inscrire au pole emploi et faire le tour du monde ! ( sortie d’une grande école).

 

Bien sur, cela peut également nous arranger !

 

Quelqu’un « qui ne fait plus vraiment l’affaire », on ne sait plus pourquoi on l’a engagé d’ailleurs..

Quelqu’un qui dérange et à qui on a rien à reprocher professionnellement.

Quelqu’un qui est toujours mécontent, jamais dans le sens de l’entreprise.

 

Parfois une baisse d’activité, la perte d’un client, un départ ou plus peut aider à passer le cap.

 

C’est normal, la garantie de l’emploi ne peut plus être promise de la part de l’employeur, ni la fidélité du coté du salarié.

Ce qui peut coincer à un moment, c’est les conditions de départ.

Rare sont les salariés qui veulent partir sans rien, sans indemnités de licenciement !

 

Ils veulent la garantie du pole emploi pour avoir le temps de se former, pour avoir le temps de réfléchir et de retrouver un autre emploi.

Le problème réside dans l’ancienneté.

Plus l’ancienneté est importante, plus il est difficile de renoncer à des indemnités de licenciement.

Plus l’ancienneté est importante, plus le salarié aura le sentiment que l’employeur lui doit celles-ci.

 

Il ne peut accepter de démissionner. Il a sa fierté !

 

Commence alors la dégradation des relations.

Chacun va nourrir de son coté l’intention de séparation.

Chacun va souhaiter la séparation  » sans vouloir en payer le prix »

 

Le pire dans ce genre de dossier est que la balance pèse coté employeur avec le temps.

Pourtant au début, c’est le salarié qui veut partir.

 

Le salarié consciemment ou non va « grossir le dossier ».  De plus en plus de faits, d’actes vont déplaire à l’employeur.

Le salarié va se rendre compte que rien ne va plus. Et va solliciter le départ, voire provoquer la faute pour être licencié.

 

Le pire, si finalement le salarié finit par se faire licencier pour faute, l’employeur risque le prud’homme.

 

C’est alors la double peine !

Le départ du salarié  » satisfait » et la condamnation de l’employeur.

C’est pourtant lui qui voulait partir ! au début de l’histoire…

 

Combien de temps ?

Combien d’argent ?

Cela a-t-il pris, pour avoir résister à un départ ?

 

Combien de soucis ?

Combien de frais de procédure ?

parce que vous n’avez pas cédé au versement des indemnités de licenciement ?

 

Quelle image ?

Quel employeur  » condamné » êtes-vous devenu, parce que vous n’avez pas voulu verser les indemnités de licenciement ?

 

Et si vous aviez réussi à laisser « partir » votre salarié en lui garantissant le pole emploi, sans versement des indemnités de licenciement ?

 

Et si vous aviez économisé tout ce temps, tous ces soucis, toute cette procédure en le laissant partir dès qu’il le voulait ?

 

Et si vous aviez su comment « aller dans son sens », en préservant le votre ?

 

Il existe plusieurs techniques, moyens juridiques, une manière de mener le dialogue qui permet de satisfaire les 2 parties, sans chercher à  » coincer l’autre ».

 

Tout ceci, je ne peux évidemment pas vous l’écrire ici pour des raisons de confidentialité que vous comprendrez.

Par contre lors d’un rdv téléphonique, c’est toujours plus qualitatif 🙂

Vous savez ce que vous pouvez faire maintenant en prenant un rdv avec moi personnellement

 

 

Recevez par email les conseils directs, simples et pratiques et sans jargon............

....qui a permis à la seule spécialiste francophone qui fait le lien entre RH, juridique et psychologie de l'humain de n'aller que 6 fois aux Prud'hommes

sur la totalité des dossiers dont elle s'est chargée intégralement elle-même ces 30 dernières années pour des chefs d'entreprise comme vous

En soumettant ce formulaire, j'accepte que mes informations soient utilisées uniquement dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler.
En soumettant ce formulaire, j\'accepte que mes informations soient utilisées uniquement dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale personnalisée qui peut en découler. Vos informations sont enregistrées dans un fichier informatisé conformément à notre Politique de confidentialité. Vous pouvez bien sûr vous désinscrire d’un simple clic si vous jugiez qu’ils ne vous étaient pas utiles.